10 outils pour votre communication digitale

Comment mettre en place sa stratégie de contenu ?

Le marketing de contenu est à l’honneur depuis plusieurs années. Vous avez déjà peut-être croisé l’expression “Content is king” (le contenu est roi) qui symbolise l’importance du contenu dans une stratégie webmarketing. En règle général on parle de "content marketing".
Lire la suite

6 avantages de l'email marketing

On vous a peut-être déjà dit : “ tu perds ton temps avec tes emails, les gens n’ont pas le temps de les lire”, “ l’emailing c’est démodé ” ou encore “ personne n’ouvre de mail venant des entreprises, on en reçoit tellement ”.  L’email marketing est pourta
Lire la suite

10 conseils pour faire connaître son site web

Ça y est, vous avez votre site web en main, vous êtes ravis, mais maintenant, comment le rendre visible aux yeux de vos clients et de vos prospects ? On vous a concocté quelques astuces simples à mettre en place. Alors allons-y, voici 10 conseils pour faire connaître votre site internet.
Lire la suite

Pourquoi se mettre à l’Inbound Marketing en 2020 ?

L’inbound marketing, on en entend parler depuis un moment, mais plus le temps passe et plus on le considère comme le modèle à suivre pour mettre en place sa stratégie marketing. Présenté comme un incontournable de l’année 2020, l’inbound marketing est une stratégie qui se base sur la création de contenu qui permet d’attirer des visiteurs sur votre site web puis de les convertir en leads afin qu’ils deviennent des clients. Pour arriver à ce résultat on utilise des techniques comme le marketing automation, le lead nurturing, le blogging ou encore la diffusion de contenus sur les réseaux sociaux


Pas de panique ! Cela n'a rien de sorcier on vous le promet. Après cet article, vous aurez les cartes en main pour vous lancer !

 

Outbound marketing VS Inbound marketing 


L’inbound marketing est à l’opposé de l’outbound marketing. On parle en réalité, du marketing de l’interruption (outbound) face au marketing de la permission (inbound). 
L’inbound marketing a été créé pour répondre à la baisse de l’efficacité du marketing traditionnel. 

 

Outbound marketing 

Quand on parle de marketing traditionnel, on veut parler de tout ce qui est spot TV, radio, presse… Ce sont des outils de communication dont la capacité de ciblage est moindre et par lesquels on touche une audience de masse. Aujourd’hui, on ne se laisse plus convaincre aussi facilement, car nous avons de multiples moyens de nous informer sur la qualité et la pertinence d’un produit ou d’un service. On appelle cela du marketing de masse puisqu’on ne cible pas un profil en particulier. On communique sans tenir compte des besoins ou de l’intérêt d’une personne. Communiquer sans faire de distinction n’est plus aussi efficace qu’avant et a perdu de sa substance. En effet, les messages ne sont pas adaptés et sont diffusés vers des personnes qui ne deviendront jamais clientes. Ce qui induit généralement des coûts plus élevés et une faible rentabilité des investissements.

Inbound marketing 

L'inbound marketing consiste à attirer les internautes grâce à des contenus internet attrayants et de qualité. Dans cette stratégie, on prend en compte la position de la cible dans son processus d’achat. Est-elle en phase de recherche ? Est t’elle en phase de comparaison ? On ne communique pas de la même manière selon les situations. 
Dans l’inbound, le client est placé au centre de la stratégie marketing. On propose une expérience à chaque étape du parcours d’achat du consommateur pour lui délivrer des messages personnalisés et pertinents. On oublie le marketing intrusif et envahissant diffusé via des publicités et des techniques promotionnelles. Publier du contenu au bon moment, au bon endroit et à la bonne personne sera davantage apprécié. 

 

La méthodologie de l'inbound marketing

Voici ce que l’on appelle un entonnoir de conversion. Comme vous le voyez, on distingue 4 grandes phases dans la stratégie Inbound. 


ATTIRER

Il faut apprendre à devenir un aimant ! Cette première phase consiste à pétre visible pour que des prospects viennent consulter votre site internet. Pour cela, vous n’avez pas d’autre choix que de passer par la case du “buyer persona”. Il s’agit d’établir des profils types de vos clients potentiels avec des caractéristiques comme l’âge, le sexe, ses centres d’intérêt, ses besoins, ce qu’il ne veut pas, etc. Une fois ce travail fait, il vous sera plus facile de communiquer et de créer du contenu de qualité qui plaira à vos cibles. Vous avez plusieurs techniques et outils à votre disposition :

Site web optimisé 
Il se doit d’être responsive et de permettre à l’utilisateur une navigation fluide et agréable. Votre site web doit donner envie de vous contacter. Proposez du contenu qui vous correspond et qui vous ressemble. Soyez authentique. Laissez transparaître votre ADN et n’oubliez pas de délivrer des messages adaptés à vos personas. Rien ne sert de faire venir Pierre, Paul ou Jacques sur votre site s’il ne trouve pas ce qu’il recherche. Pensez qualité et non quantité.

Référencement naturel
Votre SEO vous aidera à vous faire connaître. Pensez à ceux qui vont chercher à résoudre leur problème en recherchant une solution sur Google. Ils ne vous connaissent pas encore, alors il faut que soyez vissibles ! Les mots clés sont vos coéquipiers. Choisissez les bons mots clés pour les intégrer au contenu de votre site. Ainsi, vous remonterez dans les résultats de recherche.

Blogging 
Le contenu en roi ! En plus de travailler sur vos mots clés, n’oubliez pas de proposer du contenu qualitatif à vos visiteurs. Un blog est un super outil pour montrer votre expertise tout en proposant du contenu à forte valeur ajoutée. Pensez encore une fois à vos mots clés. Vos articles seront beaucoup plus puissants et vous apporteront visibilité et notoriété.

Réseaux sociaux 
Les réseaux sociaux sont des outils formidables pour diffuser du contenu. Vous pouvez créer des passerelles via votre site en y partageant vos nouveaux articles de blog par exemple. Positionnez-vous sur des réseaux sociaux où se trouvent vos cibles, choisissez ceux qui correspondent au mieux à votre audience. Ces plateformes sociales sont idéales pour humaniser votre entreprise et partager du contenu authentique, alors ne vous en privez pas !

Publicité sur le web
Faire de la publicité en ligne est un complément à toutes les autres actions que vous pourrez mettre en place. Pas indispensable, mais accessible même pour les petits budgets. Que ce soit sur Google Ads ou Facebook Ads, l’avantage c’est que vous pouvez faire des campagnes ultras ciblées ! Et ça, c’est vraiment le top.

 

CONVERTIR

Ça y est vous avez attiré des personnes sur votre site, il est temps de passer à la prochaine étape ! Maintenant, on doit convertir les visiteurs en leads. Une étape capitale où il faut pouvoir récupérer des données sur vos leads afin de garder le contact. Concrètement, ça passe par :

Un Call To Action (CTA) et une landing page associée

Le Call To Action est un bouton ou un endroit cliquable (comme une image) qui va vous permettre de créer une redirection vers une page, que l’on nomme une landing page. Sur celle-ci, vous allez proposer du contenu en échange de quelques informations. Par exemple, vous lisez un article de blog et à la fin on vous propose de télécharger une checklist qui résume les points clés ; super pratique ! Donc vous cliquez sur le bouton indiqué et vous atterrissez sur une page avec un petit formulaire où l’on vous demande votre prénom et votre email. Hop, en quelques secondes, vous recevez le document et vous avez donné un point de contact.
PS : Mettez en valeur vos CTA et choisissez des mots convaincants ou sinon personne ne cliquera.

Le formulaire
Petit focus sur le formulaire de contact. En fonction de votre CTA et du sujet abordé, vous pouvez très bien interroger votre audience afin de mieux la connaitre. Après tout, cela va vous permettre de mieux communiquer en proposant du contenu encore plus personnalisé. Vous gagnerez des points à coup sûr.

 

TRANSFORMER / ENGAGER

L’étape de transformation du lead en client ne doit pas vous effrayer. C’est le moment de chouchouter vos leads. Gardez le contact et montrez-leur que vous êtes présent pour répondre à leurs questionnements et problématiques. Là, on va avoir besoin du marketing automation.

Lead nurturing 
Le lead nurturing est une technique qui permet de fluidifier le tunnel de conversion. Il s’agit de proposer du contenu sur-mesure à votre base de données de prospects pour maintenir ou renforcer une relation privilégiée avec eux. On utilise l’emailing, qui est l’outil le plus adapté pour engager des leads existants. C’est une phase de chouchoutage où ils sont dans une sorte de “couveuse”, on les dorlote pour mieux les convertir en clients. 

Lead scoring
C’est un moyen qui permet d’identifier à quel stade sont vos prospects dans votre relation. Sont-ils prêts à acheter ? Est-ce le moment pour les commerciaux d’intervenir ? Pour le savoir, on met en place un système de notation où l’on calcule un score en fonction des caractéristiques des leads. Cela peut être basé sur des critères démographiques, mais aussi comportementaux. On identifie où se situe le prospect dans son cycle d’achat et l’on ajuste sa communication en fonction du score obtenu.

Workflows
On parle ici d’automatisation de tâches qu’on appelle aussi du marketing automation. Prenons un exemple simple : sur votre site web, vous avez peut-être un endroit où vous proposez aux visiteurs de s’inscrire à votre newsletter. Si je m’inscris que se passe t’il ? Eh bien, à chaque fois qu’une nouvelle personne s’abonne à votre newsletter, vous pourriez lui envoyer un mail de bienvenue. Cette action peut-être automatiser, c'est à dire que le mail sera envoyé automatiquement. Il existe des plateformes qui vous permetteront d'automatiser certains emails. En fait, les worflows simplifient la gestion du parcours de l’internaute. En fonction de ses actions on déclenchera des process prédéfinis. Un vrai gain de temps et d’efficacité ! 

 

FIDELISER

On s’attaque à la dernière phase de l'entonnoir : fidéliser ses clients. Beaucoup d’entreprises négligent cette étape et ne prennent pas le temps de prendre soin de leurs clients. Pourtant il a été prouvé qu’acquérir de nouveaux clients coûte bien plus cher. Alors quels sont les outils de fidélisation ? 

Contenu qualitatif
Que ce soit un emailing, une newsletter, un article de blog ou tout autre contenu, vous devez veiller à ce qu’il soit cohérent par rapport à votre persona. Réfléchissez toujours à envoyer du contenu au bon moment, au bon endroit et à la bonne personne. Plus vous personnaliserez et plus vous renverrez une image positive. Des clients ou prospects qui vous apprécient n’auront aucun mal à parler de vous et à faire votre promotion. L’idéal c’est lorsqu’ils deviennent vos ambassadeurs ! 

Réseaux sociaux 
Vous n’y avez peut-être pas pensé, mais vos réseaux sociaux sont de véritables couteaux suisses. En plus d’attirer des visiteurs, ils occupent une fonction dans votre relation client notamment en ce qui concerne la fidélisation et le service client. Comment ? La base d’un réseau social, c’est l’échange, le partage, bref la communauté. Quand on créé une communauté, c’est comme si on créait une tribu où l’on partage des valeurs, des idées… Partager du contenu sur les réseaux, c’est animer sa communauté,
la faire participer, et lui permettre d'interagir. Autre chose, via la messagerie et les commentaires, vous permettez à votre communauté d’entrer en contact avec vous. Cela peut être utile dans le cadre de votre service client. 

Evénements
Les événements, c’est sympa, c’est convivial, c’est fédérateur. Tout comme les réseaux sociaux, les événements sont des lieux de rencontre et de partage. Organiser des événements privés par exemple est une super opportunité pour que vos clients se sentent privilégiés et leur satisfaction n’en sera que grandissante !

 

On espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair et que l'inbound marketing va entrer dans votre stratégie !

 

Crédit images :
Tartila © Adobe Stock
Ирина Шатилова © Adobe Stock

Lire la suite

10 raisons d’avoir un site web en 2020

Vous doutez encore de l’utilité pour vous entreprise d’avoir un site web ? Cet article est pour vous !
Lire la suite

C'est quoi le content marketing ?

Quand on parle de content marketing, on parle d’une stratégie de contenu. En ce moment, on en parle beaucoup, car le contenu est devenu en quelque sorte le roi du web.
Lire la suite

Comment bien choisir ses mots clés ?

Bien choisir ses mots clés, c’est le point de départ de toute stratégie de référencement naturel (SEO). Ils sont également déterminants pour la rédaction de votre contenu. Ce sont tout simplement les mots ou termes que vont entrer les internautes au moment de faire une requête à un moteur de recherche.
Ces mots clés vont vous servir à vous positionner sur les moteurs de recherche, à gagner du trafic sur votre site web, à améliorer votre contenu mais aussi à toucher des clients potentiels. Et pourquoi sont-ils importants ? Ils sont le lien entre ce que les internautes vont rechercher et le contenu que vous proposez pour répondre au besoin identifié. C’est quelque chose qui peut vous sembler abstrait et pourtant, si vous ne choisissez pas les bons mots clés vous risquez passerez à côté de vos clients potentiels.

Mais alors par où commencer ? On vous explique juste après !
Tout d’abord, on vous conseille de noter absolument tous les mots clés et expressions qui vous viennent en tête. Cela vous servira à faire votre tri.


Mettez-vous à la place de votre cible


Soyez empathique

Vous connaissez votre cible, vous connaissez vos clients et qui sont les acheteurs potentiels. Vous devez savoir qui ils sont, ce dont ils ont besoin, quelles sont leurs attentes et leurs problématiques. Puis demandez-vous quel vocabulaire ils utilisent et de quelle manière ils pourraient formuler leurs requêtes. Bref, mettez-vous l’espace d’un instant dans la peau d’un internaute et faites preuve d’empathie.


Déterminez les différents "stades" des internautes 

Demandez-vous également quels sont les mots clés qui pourraient être utilisés en fonction du stade auquel se situe l’internaute. En effet on peut repérer 3 différents stades :

    • Je cherche des informations (le volume de recherche sera élevé)
    • Je veux comparer...
    • J’ai l’intention d’acheter (le volume de recherche sera plus faible)

En fait, plus l’internaute sera dans une phase de recherche et plus il utilisera des termes génériques, plus il est informé, plus son besoin se précise et plus les expressions qu’il utilisera seront précises elles aussi.

Pour commencer faites un brainstorming. Posez-vous calmement et notez tous les mots, expressions et termes qui vous viennent en tête pour décrire votre activité, vos produits et ou services et ce que vous avez envie de partager. Gardez bien à l’esprit votre cible pour cet exercice. Vous aurez une liste de mots et expressions qui seront affinées et complétées par la suite.

 

Pensez à la concurrence


Regardez ce que font vos concurrents

Il n’y pas de mal à vous renseigner ! Regardez sur quels mots clés se placent vos concurrents, c’est l’une des meilleures façon d’optimiser votre stratégie. Cela vous permettra d’en tirer des avantages. Attention, on ne vous dit pas de copier ! Non loin de là. Vous pouvez certes vous inspirer, vous positionner sur des mots clés similaires si c’est réellement pertinent, mais surtout vous pouvez trouver des mots clés auxquels vous n’aviez pas pensé mais aussi en trouver qui ne sont pas encore utilisés. Ce qui est un réel avantage concurrentiel !


Évitez les expressions trop généralistes

Ne vous entêtez pas à vouloir vous référencer sur des mots clés trop généralistes ou génériques sur lesquels beaucoup d’entreprises se positionnent déjà… Par exemple, si vous tenez une boutique spécialisée dans la vente de chaussures de sport pour femmes, se positionner sur le mot “chaussure” ne sera pas la meilleure technique. Le marché de la chaussure est immense et vos chances de concurrencer les grandes marques ou grandes enseignes sont infimes. Il vaut mieux miser sur des termes plus spécifiques qui concerneront directement votre cible. Commencez déjà par “chaussure sport femme” par exemple. Les moteurs de recherche sont là pour faciliter la vie aux internautes, ils vont tenter de répondre au mieux aux requêtes. Miser sur des mots trop généraux, c’est prendre le risque de ne pas être visible, face à la concurrence.
Dites-vous bien que la plupart des requêtes Google se composent de plus de 3 mots !

L’idée s’est d’attirer votre client, celui qui achètera ! Ce n’est pas d’avoir la visite d’une grande quantité de touristes qui eux ne sont que de passage et pas franchement intéressés par ce que vous faites. Ce qui compte c’est de faire venir LA BONNE PERSONNE.

 

Trouvez les mots justes 


Être au plus proche de la demande du client

On parlait juste avant des mots clés trop généralistes. Une des erreurs les plus fréquentes est l’utilisation de mots à plusieurs sens. Prenons l’exemple du mot “table”. Il existe : table de salon, table basse, table haute, table de multiplication, table de jardin, table de chevet, table a langer, table de ping pong, table de mixage, table de massage… Vous comprenez que si vous vous positionnez sur le mot clé “table” vous allez vous retrouver noyé dans une immense masse d’infirmation. Choisissez des mots clés plus spécifiques et plus proche de votre activité. Un internaute qui recherche une table pour son salon a certainement déjà une idée de ce qu’il cherche et tapera surement des termes comme “ table de salon” “table basse”, “table industrielle” table en bois”... Là encore soyez au plus proche des besoins des clients. On revient sur ce sujet un peu plus loin avec le principe de la “longue traîne”


Hiérarchisation du contenu

Un moteur de recherche rend service à l’internaute. Il va chercher à lui offrir la meilleure réponse à sa demande. Google par exemple est très intelligent et va analyser votre contenu en jugeant sa pertinence et sa logique. Il connait vos mots clés, leurs synonymes, ainsi que le champ lexical. En bref, il analyse votre sémantique ! Si les sujets que vous traitez n’ont rien à voir les uns avec les autres Google va très vite le remarquer.

Une page = un thème = un mot clé principal


Et oui tout doit être hiérarchisé. Le choix de vos mots clés compte beaucoup pour les moteurs de recherche. Une page doit correspondre à une idée ! Il faut choisir un mot clé principal par page, puis sélectionner des mots clés secondaires qui correspondent à différentes manières d’exprimer une même idée. Puis vous travaillerez sur votre champ lexical par rapport aux mots clés choisis. Utilisez des synonymes pour votre contenu, afin de ne pas être considéré comme spam et gravitez autour de l’univers de vos mots clés. Utilisez des “liens internes” qui envoi l’internaute vers une autre page de votre site web. Cela vous permet de connecter vos pages les unes entre les autres. Nous reviendrons sur ce sujet de sémantique dans un autre article dédié.


Singulier ou pluriel ?

Cela va dépendre de ce que vous voulez, mais en tout cas, sachez que ce n’est pas la même chose ! Vous ne vous positionnerez pas de la même manière sur les moteurs de recherche. Faites le test avec n’importe quel mot, taper le au pluriel dans un onglet en navigation privée et retapez-le au singulier dans un autre onglet en navigation privée.


Évitez les termes trop techniques 

Vos clients ne connaissent pas forcément le vocabulaire propre à votre métier. Essayez de vulgariser toujours en vous mettant à la place des internautes car ce sont eux qui mènent la danse.


N’oubliez pas vos objectifs

Vos mots-clés dépendent aussi de votre stratégie d’entreprise. Vous souhaitez rayonner dans votre ville ? Avoir une visibilité locale ? Vous devrez utiliser des mots clés liés à votre localisation. Vous êtes une jeune entreprise avec de l’ambition et vous confronter aux grosses enseignes ne vous fait pas peur ? Vous devrez tout de même tendre vers des mots clés spécifiques ou plus “faciles” à vos débuts, le temps de vous faire votre place.

 

Pensez : volume de recherche mensuel et popularité 


Le volume de recherche mensuel

C’est une estimation mensuelle du nombre de fois où un mot clé est recherché.
Vous l’aurez compris, il est important de tenir compte des tendances et de la manière dont les internautes font leurs recherches. Certains outils vous permettent de connaitre cette donnée soit en vous donnant le volume directement, soit en vous donnant des indicateurs comme “faible” ou “élevé”.


La popularité des mots clés

Ayez la curiosité de regarder quels mots clés sont populaires pour votre domaine d’activité. Vous pouvez par exemple ouvrir une page de navigation privée, entrer les premiers mots qui vous viennent en tête pour décrire votre activité et regarder toutes les suggestions que vous propose le moteur de recherche avant même d’avoir appuyé sur “entrée”.
Exemple :

Cela vous donne déjà une idée des recherches associées les plus recherchées par les internautes.

Pour ces deux données, l’outil gratuit de Google “Keyword Planner” intégré à Google Ads dans la section “outil”, vous sera très utile. Si vous n’avez pas déjà votre compte il faudra en créer un. Goole Ads est un outil publicitaire payant, c’est pourquoi on vous demandera de lancer une campagne et d’entrer vos coordonnées bancaires. Mais pas de panique, vous pouvez mettre sur pause cette campagne et donc ne rien débourser. Puis vous pourrez utiliser l’outil de planification des mots clés gratuitement.
Vous pouvez également utiliser Uber Suggest qui est aussi un super outil.

 

Utilisez le principe de la longue traîne  


source : agence Ska

On parle de mots clés de "longue traîne" pour désigner un ensemble d’expressions peu utilisées par les internautes mais qui une fois rassemblées peuvent représenter une part de trafic non négligeable pour votre site web.
Ce sont donc des expressions moins concurrentielles qui vont vous permettre de vous positionner intelligemment dans les premiers résultats des pages des moteurs de recherche (SERPs). 


Pourquoi utiliser la longue traîne ?

Comme on le disait plus haut, ce qui nous intéresse c’est d’attirer la bonne personne au bon endroit. L’objectif est de convertir vos visiteurs ! Ce qui veut dire : les mener là où vous souhaitez qu’ils aillent sur votre site. Ce type de mots-clés est censé vous représenter au mieux, donc décrire avec précision votre activité, vos produits, vos services et donc votre contenu. Un internaute qui trouve exactement ce qu’il cherche sur une page web va être plus enclin à consulter les autres pages de votre site web, consulter votre blog, lire votre contenu voir peut être passer commande. Si au contraire il a cliqué sur votre site web et que votre contenu n’est pas ce à quoi il s’attendait, il ne passera pas de temps sur votre site et cela impactera pour réputation ! Honnêtement, vous ne trouvez pas ça pénible lorsque vous cliquez sur un lien et que finalement son contenu ne correspond pas à vos attentes ?
Cela joue sur votre taux de rebond (nombre de visiteurs ayant quitté votre site sans avoir consulté d’autres pages). Il est analysé par les robots de Google. Un mauvais taux de rebond signifie que votre contenu n’est pas pertinent par rapport à la requête des internautes et donc vous en serez pénalisé. Ce qui prouve l’importance de répondre avec précision à une requête. Et l'un des meilleurs moyens est d’utiliser des mots clés de longues traînes.

Nous préférons vous prévenir, vous ne serez pas en tête de liste des résultats tout de suite. Le SEO demande du temps et des efforts sur la durée. Optimiser son contenu et ses mots clés est un travail à effectuer sur le long terme pour obtenir des résultats.

 

Persévérez...


Une fois que vos mots clés sont intégrés à votre site, ne vous arrêtez pas là, continuez à analyser de temps en temps votre positionnement sur ces mots clés. Cela vous permettra de réajuster vos choix si c’est nécessaire. Les habitudes et les langages évoluent. Des mots-clés très performants aujourd’hui ne le seront peut-être pas demain. Pour connaitre votre position par rapport aux mots clés, ouvrez une page web en navigation privée et faites une recherche sur ces mots. Puis regardez où vous vous trouvez dans les résultats. Attention prenez également en compte la recherche vocale qui se développe fortement ! Les requêtes ne sont pas formulées de la même manière à l'écrit et à l’oral.

 

8 outils gratuits pour vous aider : 


Pour terminer, voici quelques outils qui pourront vous servir !

    • Google Trends (découvrez les tendances de recherches liées à votre activité)
    • Uber Suggest (populaire, il permet de générer des mots clés et d’optimiser vos contenus)
    • Google Keyword Planner (planificateur de mots clés)
    • SpyFu (permet de voir ce que fait votre concurrence)
    • Yooda Insight (analysez la concurrence)
    • Semrush (analysez les mots clés, votre classement dans la SERPs et le référencement de vos concurrents)
    • Answer the public (identifie des questions posées par les internautes en fonction des mots ou expressions que vous choisissez)
    • Keyword Tool (bonne alternative à Google Keyword Planner)

Évidemment il existe d’autres outils gratuits et d’autres payants dont les analyses sont plus complètent, c’est à vous de voir quels outils vous correspondent le mieux !

Sources :

agencedebord.com

blog.neocamino.com

digital-monkeyz.fr

semrush.com

seoquantum.com

audreytips.com

Lire la suite

Newsletter

Préparée
avec amour

Pour des conseils, astuces et actus !

Préparée
avec amour